Skip to main content

Full text of "Description sommaire des phares et fanaux allumés sur les côtes de France au 1er janvier 1830"

See other formats


y ïp°) 



c- 3gô 



DESCRIPTION 



SOMMAIRE 



DES PHARES ET FANAUX 



ALLUMES 



SUR LES COTES DE FRANCE, 



AU V* JANVIER 1830, 



PUBLIEE PAR ORDRE DE M. BECQUEY, 

CONSEILLER D'ÉTAT, 
DIRECTEUR GENERAL DES PONTS ET CHAUSSEES 

_„ ET D£S MINES- 



liïo 




.*-, Jf 



M 



?cox_ousj^% - &GS6 - C SS^-VB30 



© École Nationale des Ponts et Chaussées 




IMPRIMERIE ROYALE, MAHS 1830. 



m 



ADMINISTRATION GENERALE 

DES PONTS ET CHAUSSÉES ET DES MINES. 



-O-fto- 



PHARES ET FANAUX. 



UNE description générale des phares maritimes ré- 
cemment publiée par M. Coulier, sous le titre de 
Guide des marins pendant la navigation nocturne, 
a été signalée à l'Administration des ponts et chaussées 
comme renfermant, en ce qui concerne les phares 
de France , de nombreuses erreurs dont les plus 
graves peuvent être classées ainsi qu'il suit : 

l, c Omissions. Lg Guide des marins n'indique 
point comme établi à l'époque de sa publication Je 
phare de Granville , allumé depuis ïe l. cr novembre 
1S28. Pareille observation s'applique aux feux de 
port dEtaples , de Saine - Valéry -en- Caux } de 
Fe'camp, de la Rochelle , de Saint-Martin {île de 
Rc ) , et de l'île d'ALv, en activité depuis plusieurs 
années. Les feux de port de Calais } du Trêport, 
de Quillebœufj de l'embouchure de la Touques 3 de 
Pauillacj de la Nouvelle , d'Agde, et de la Ciotat, 
ont d'ailleurs été entièrement omis. 

2," Non-sens. La description des feux du port des 
Sables d'Olonne présente une sorte de non-sens ré- 

2 



© École Nationale des Ponts et Chaussées 



c« ) 

sultan t de ce que l'existence du phare de la Chaume 
ne se trouve point mentionnée dans un article à part- 

3.° Fausses indications. \*e phare à feu fixe per- 
manent de la Tour de IHeuguenard à Dunkerque 
est indiqué comme/ew de marée.— r—L,e Jeu jïxe de 
Cayeux ( embouchure de la Somme ) est indiqué 
comme feu à courtes éclipses. — Le fanal à éclipses 
de Dieppe (feu de marée) est indiqué comme fanal 
à feu fixe. — Enfin, et cette erreur est capitale, le 
phare à feu fixe de Barfleur est indique conimey*^ 
tournant. 

La Commission des phares, consultée par l'Admi- 
nistration sur les mesures à prendre pour prévenir les 
méprises funestes auxquelles de telles erreurs pou- 
vaient donner lieu, a pensé qu'il était d'une extrême 
importance de les signaler le plus promptement pos- 
sible aux navigateurs. La publication d'un simple 
errata, pour les fautes qui viennent d'être relevées, 
a paru d'ailleurs insuGisante à la Commission. Elle a 
jugé que Ton préviendrait plus sûrement toute con- 
fusion en publiant un tableau descriptif de tous les 
phares et fanaux allumés sur nos côtes maritimes 
au l. cr janvier de l'année courante. 

Il est essentiel d observer que, pendant plusieurs 
années encore 3 l'éclairage des cotes de France va 
recevoir d'importuns complcmens et de notables mo- 
difications j jusqu'à parfaite exécution du nouveau 
système adopté pour cet éclairage , sur le rapport 



( 5 ) 
fait h la Commission des phares, en 18 25, par feu 

M. le contre-amiral de RosseL Depuis cette époque, 
ce projet général reçoit une exécution graduelle- Douze 
phares et fanaux lenticulaires, exécutés suivant le sys- 
tème imaginé par feu Augustin Fresnel, ont été succes- 
sivement installés à Cordouan , à Dunkerque > à la 
pointe de Grave, à Granville, à l'île du Pilier près de 
Noirmoutier, à l'île d'Yeu, à Aiguesmortes , à l'île 
Planier près de Marseille, à l'île de Groix, sur les 
deux tours d'Aiguillon et du Commerce (embou- 
chure de la Loire), et à la Ciotat. Trente nouveaux 
phares lenticulaires, et un égal nombre de feux de 
port , doivent encore être établis pour compléter 
l'éclairage des côtes de France, sans parler des amé- 
liorations et des modifications importantes que rece- 
vront la plupart de nos anciens phares. 

Suivant l'usage en vigueur , l'établissement de 
chaque nouveau phare sera annoncé au public , 
quelques mois à l'avance, par la voie des journaux et 
des affiches. Dans des circonstances ordinaires, ces 
publications partielles avaient dû paraître suffisantes; 
mais la Commission des phares, prenant en considé- 
ration la difficulté que pourraient éprouver beaucoup 
de navigateurs h se tenir au courant des modifications 
successives de l'éclairage des côtes de France, a pensé 
qu'il serait très-utile de renouveler annuellement la 
publication générale qui vient d'être nécessitée par les 
erreurs accumulées dans l'ouvrage de M Coulier. 



... ( ' 6 ° •/ 

L/Àdministration s'est empressée d'adopter un avis 
dont l'exécution intéresse à un si Fiaut degré la sûreté 
des navigateurs français et étrangers. Des mesures ont 
été prises,, en conséquence, pour donner la plus grande 
publicité à la description suivante, qui fait connaître la 
situation et les apparences actuelles des phares et 
fanaux allumés sur nos côtes. 

Dorénavant une description semblable sera rédigée, 
au commencement de chaque année, pour être publiée 
dans ïe Moniteur , ainsi que dans ies recueils pério- 
diques à l'usage des navigateurs, et pour être affichée 
dans tous [es ports du Royaume. 



DESCRIPTION 



SOMMAIRE 



DES PHARES ET FANAUX 



ALLVMES 



SUR LES COTES DE FRANCE, 



AU 1" JANVIER 1830. 



*#&*©* 



OBSERVATIONS PRELIMINAIRES. 



Les élévations des feux sont rapportées au niveau 
des pleines mers d'equinoxe. 

Les portées sont indique'es approximativement, en 
lieues marines, pour clcs circonstances atmosphériques 
ordinaires 3 et en supposant l'observateur place a 3 m , 
10 m , 15 m ou 20 m au-dessus de Ja surface de la mer, 
selon qu'il s'agit d'un simple feu de port, d'un phare 
du 3- e y du 2.° ou du l. cr ordre. II faut excepter toutefois 
les anciens phares et fanaux d'un e'efat trop faible 
pour être aperçus jusqu'aux limites de l'horizon cor- 
respondant a leur élévation, et dont an a détermine* la 
portée moyenne d'après divers résultats d'observations. 

Les aires de vent indiquées ci-après ont cte rapportées 
au méridien vrai de chaque fieu. 

On fera connaître annuellement les divers change- 
niens qui doivent être successivement introduits dans 
le système actuel de l'c'clairagc des côtes de France. 



( 8 ) 

MANCHE. 



DEPARTEMENT 
DU 

NORD. 



PHARE DE DUNKERQIJE. 

Feu Jîsee* 

Installe sur la tour de l'Heuguenard , ù 2000 an. de 

la tête des jetées f dans L'alignement du chenal. 
Elévation 25 mètres. — Portée 5 lieues. 



FEU DE POKT DE DUNKERttUE. 

Sur la tête de la jetée de Pou est. 

Èle'vation 7 m. — Porte'e 3 I. 



département PHARE DE CALAIS. 

DU 

PAS-DE-CALAIS. Feu tournant dont les éclipses se succèdent de minute 

et demie en minute et demie. 

Sur la tour centrale de la ville, à 1250 m. de la 
tête des jetées , et un. peu à l'ouest de leur alignement. 
Ele'vation 38 m. — Porte'e 1 I. 



FEU DE MARÉE DU PORT DE CALAIS, 

Sur le Fort-Rouge, situe' à l'ouest de l'entrée du 



port. 



Élévation 10 an. — Porte'e 1 I. et demie. 



DEUX FEUX DE MAREE DU PORT 
DE BOULOGNE. 

Iaistalle's sur un matelevé a la tête de la jete'e de l'ouest. 



(9 ) 

Les signaux de nuit de l'entrée du port de Boulogne 
sont réglés comme il suit : 

I. Au moment où ta mer commence à entrer dans 
le port, on brûle une botte de paille à l'extrémité de la 
fêtée de l'ouest ; 

2.° Lorsque la mer montante est arrivée à huit pieds 
de hauteur au-dessus du banc de l'entrée du port, on 
hisse \in premier fanal h. 12 mètres au-dessus du niveau 
des pleines mers de vive-eau 5 

3.° Au moment de la pleine mer, on hisse un second 
fanal à 2 m. au-dessous du premier; 

4.° On éteint les deux fanaux lorsqu'il ne reste plus 

que 8 pieds de hauteur d'eau sur le banc de l'entrée 

du port. 

»_, „ ( Feu sup. 12 m.J ' , 

Jilevations. < _ . r } Portée moyenne 2 i. 4- 

I Feu inf. 10 m., j J 



>_» 



TROIS FANAUX DE LA BAIE DETAPLES- 

"S 

l." 0- FEU DE PORT DE LORNEL. 

Côte' nord de l'embouchure de la Candie. 
Elévation 10 m. — Porte'e 2 I. 

2.° DET1X FEUX DE PORT DU TOUQUET. 

Côte' sud de l'embouchure de la Canche, et à 13 ni. 
de distance l'un de l'autre. 

Élévation 16 m. — Portée 2 [. et demie. 



PHARE DE CAYELÎX. 

Feu fixe. 

Entrée de la baie de la Somme, côté sud. 
Elévation 9 111. — Porte'e 3 I 



DKPARTE.MENT 
DE 

LA SOMME. 



DÉPARTEMENT 

DE 

LA SE1NE-E*F," 



( 10 ) 

FEU DE MARÉE DU PORT DU TRÉPORT. 

Sur la jetéee de Pouest, à 51 m. de son extrémité. 
Elévation 8 m. — Portée 2 I. 



FANAL DE MAREE DU PORT DE DIEPPE. 

Feu tournant présentant par chaque révolution complète 
4 éclats qui se succèdent de 36 en 36 secondes et se 
reproduisent apès un intervalle de 72 secondes. 

Sur la jetée de l'ouest, à 150 m. de son extrémité. 
Elévation 12 m. — Portée 3 I. 



PHARE DE LAILLY. 

Feu tournant dont les éclipses se succèdent de S0 en 

S0 secondes. 

Sur le cap de l'Aillj, à 1 I. à PO. de Dieppe. 
Élévation 93 m. — Portée 1 I. 



FEU DE MAREE DE SAINT-VALERY-EN-CAUX. 

Sur la jetée de l'ouest, à 35 m. de son extrémité. 
Elévation 9 m. — Portée 2 I. 



FEU DE MAREE DE FECAMP. 

Sur la jetée du nord, au pied de la montagne de la 
Vierge. 

Élévation 9 m. — Portée 2 I. et demie. 



( 11 ) 

DEUX PHARES DE LA HÈVE. 

Feux Jja?es* 

Sur le cap de IaHève,à 63 m. Je distance l'un <Ic 
l'antre, dans la direction N. N. E. , S degrés 30 mi- 
nutes N. , et S- S. 0.,2 degrés 30 minutes S., à 1 I. 
au N. N. O. de l'entrée du port du Havre. 

Elévation 136 m. — Portée 1 i. 



FEU DE PORT DU HAVRE. 

Sur la jetée du nord, à 95 m. de son extrémité. 
Élévation 7 m. — Portée 3 I. 



FEU DE PORT DE Q.UILLEBCEUF. 

[RÈve gauche de ïa Seine.] 

A L'extrémité nord de la pointe de Quillebceuf, sur 
le quai- 
Élévation 8 m. — Portée 3 i. 



DEUX FEUX DE PORT DE HONFLEUR. 

1.° Fanal d'aval, sur la jetée de l'hôpital, à l'extré- 
mité N. O. de la ville. 

-Elévation 10 m. — Portée 3 I- et demie. 

2.° Fanal d'amont, sur le quai N. du nouveau bassin. 
Elévation 9 m. — Portée 3 I. un tiers. 



DEUX FEUX DE PORT DE L EMBOUCHURE 

DE LA - TOUQUES. 

Sur le coté ouest de l'embouchure, à 142 m. de dis 
tance L'un de l'autre. 



DEPARTEMENT 
DE 

L'EURE. 



DÉPARTEMENT 

DU 

CALVADOS. 



( 12 ) 
1.° Fanal d'aval.— Feu de nxarûe. 

Elévation 6 m. — Portée S I. 
,S.° Fanal d'amont. — Feu permanent. 

Elévation 10 m. — Portée 3 I. 

N. B. Ces deux fanaux , vus l'un par l'autre, donnent la 
direction du chenal. 



DEUX FEUX DE PORT DE L EMBOUCHURE 

DE L'Ô&NÈ. 

Sur le côté ouest de l'embouchure, à 1100 m. de dis- 
tance l'un de Foutre, direction N. 24* E., et S. 24° O. 

1.° Fanal d'aval, sur les dunes près la redoute 
a Oyestréh am. 

Elévation 12 m. — Portée 3 I. 

2.° Fanal d'amont, sur l'église d'Oyestreham. 

Elévation 28 m. — Portée 4 I. 

N. B. Ces deux Feux , vus ï'nn pj»r l'autre , indiquent l'entree 
du chenal. - 



DEPARTEMENT 

DE 

LA MANCHE. 



PHARE DE BARFLEUR. 
Feu fixe. 

Sur la pointe de Gattcville, à 41. |àî'E. de Cherbourg. 

Elévation 27 m. — Portée 4 1. et demie. 



TROIS FEUX DE PORTrDE LA RADE DE 

CHERBOURG. 

t.° DEUX FANAUX DE L'ENTREE EST DE LA KADE. 



( 13 ) 
Dans l'île Pelée , sur le Fort-Royal, ù 14 m. de dis- 
tance l'un de l'autre; 

Élévation 26 m. — Portée 3 L 

2.° FEU DE PORT DE ^ENTREE OUEST DE LA. RADE. 

Sur le corps- de-garde du fort de Querquevilte. 
Elévation. 12 m. — Portée 3 L 



PHARE DE GRANVILLE. 

Feu jïxe. 

Sur le Roc de Granville, à 4G0 m. dans PO. N. O. 
des jetées du port. 

Elévation 47 m. — Portée 6 I. 



PHARE DU CAP FREHEL. 



DÉPARTEMENT 



UIIS 



Feu tournant dont les éclipses se succèdent de 2 minutes - COTES-DU-NORD. 



en 2 minutes £. 



Sur le cap Frehel. 

Élévation 75 iu. — Portée 8 I. 



OCEAN. 



PHARE DE l'île d'ouessant 

Feu Jïxe, 

Sur la pointe N. E. de*l 'île. 

Élévation 81 m. — Portée ci- 



UEPARTEMEHT 

FINISTÈRE; 



( 14 ) 

PHARE DE SAINT-MATHIEU. 

Feu tournant dont les éclipses se succèdent de lOO en 

100 secondes. 

Sur la pointe de Saint-Mathieu, à 3 I. ~ à FO. de Feu- 
trée du Goulet de Brest. 

Elévation 51 m. — Portée 6 l. 



DEPARTEMENT 
DU 

MORBIHAN. 



f&. 



PHARE PROVISOIRE DE L ILE DE GROIX. 

Feu Jtcve. 

Sur le fort de la Croix, a l'extrémité est de l'île. 
Elévation 47 m. — Portée 4 I. 

N. B. Ce feu se trouve masque dans la direction des îles de 
Glenan par ïes hauteurs de la partie O. de l'île de Groix. 



DEPARTEMENT 

DE 



PHARE DU FOUR. 



la loifœ-inf." feu tournant dont les éclipses se succèdent de minute 

en minute. 

Sur le Rocher du Four, à 3 milles marins et demi à 
L'ouest de la pointe du Croisic. 

Elévation 17 m. — Portée 5 L et demie. 



DEUX PHARES DES TOURS D AIGUILLON ET 

DU COMMERCE. 

A l'embouchure de la Loire, coté N., et à 1950 m. de 
distance l'un de l'autre, dans la direction S. 31° O., et 
N. 31° E. 

La tour d'aval, dite d'Aiguillon, est située à 1 lieue 
au S- 55° O. de l'église de Saint-Nazaire. 



( •* J 

l.° Phare d'Aiguillon. — Feu d'aval, 

Feu fixe. 

Elévation 34 m. — Portée 5 1. 
2.° Phare du Commerce. — Feu d'amont 
F cil fixe varie j>ar des éclats de 3 en 3 minutes. 
Ele'vation 39 m. — Portée 5 I. et demie 

N. B. La direction donnée par ces deux phares passe sur 
la pointe orientale du banc des Charpentiers. Dans l'état actuel 
de la barre, il faut, pour éviter ce banc, gouverner de ma- 
nière à voir le feu changeant de la tour du Commerce un peu 
à droite du feu permanent de la tour d'Aiguillon. 



PHARE DU PILIER. 

Feu fixe varié par des éclats de 4 en 4- minutes. 

Sur la pointe N. O. de l'île du Pilier, à S milles et 
demi de la pointe N. O. de l'île de Noirmouticr. 

Elévation 32 m. — Portée C I. et demie. 



DEPARTEMENT 

DE 

LA VENDÉE. 



PHARE PROVISOIRE DE l/lLE D*YEU* - 
Feu fixe. 

Sur la butte de Petite-Foule, à 1700 m. de la pointe 
N. O. de l'île. 

Ele'vation 30 m. — Portée 4 1. 

N. B. Ce phare provisoire se trouve masque du côte' du 
continent par les hauteurs de la partie S. E. de l'île. 

Le Phare définitif, que l'on élève près du phare provisoire, 
remplacera prochainement celui-ci, et sera c'claire par un 
appareil lenticulaire du l. cr ordre à feu fixe. 



▼* 



r ig ) 

PHARE DE LA CHAUME. 

Feu fiase* 

Sur le quai de la Chaume, côte ouest de l'entrée du 
port des Sabïes-d'OIonne. 

Élévation 36 m, — Porte'c 4 I. 



FEU DE PORT DES SABLES D OLONNE. 

Sur la tête de la grande jetée, côte'E. de l'entrée du port. 
Elévation 7 m. — Porte'e 2 I. 

N. B' Le feu de la jetée vu par ïe feu de la Chaume , donne 
la direction du grand chenal. 



DEPARTEMENT 
DE 



PHARE DES BALEINES (lie de Ré). 
LA Charente- & CH tournant dont les éclipses se succèdent de minute ^ 

INFÉRIEURE. cn *»**•»*« |. 

Sur la pointe N. O. de l'île de Re'. 

Elévation 29 m. — Portée G I. 

N. B. Les éclats du phare des Baleines sont ine'gaux. A 
chaque grand éclat succède un éclat d'un tiers moins fort. 



FEU DE PORT DE SAINT-MARTIN (île Je Ré). 

Sur l'angle saillant de la barbette, côte' gauche de 
l'entrée du Port. 

Elévation 12 ni. — Portée 3 I. 



FEU DE PORT DE LA ROCHELLE. 

A 14 m. à FE., de la tour de la Lanterne, cote gauche 
de l'entrée du port. 

Élévation 14 m. — Portée 4 I. 

N. R. On évite les roches de fa pointe de Chauveau , ainsi 



( 17 ) 

que Fe plateau du Lavardin , en gouvernant de manière à ce 
que le fanal de ïa Rochelle ne soit pas masque* par fa tour de 

ia Lanterne. 



phare de chassiron (ile d'OIéron). 

Feu fixe. 

Sut- la pointe N. 0. de l'île d'OIéron. 
Elévation 31 m. — Portée 5 I. 



FEU DE PORT DE L ILE d'MX. 

Sur le Fort, à la pointe S. de l'île. 

Élévation 17 m. — Porte'e 3 I. 



FEU DE PORT DE ROYAN. 

Sur la pointe dite du Corps-de-garde , à l'origine de 
la jetée et h 140 m. de son extrémité'. 

Élévation 11 m. — Porte'e 3 h 



PHARE DE CORDOUAN. 

Feu tournant dont les éclipses se succèdent de minute 

en minute. 

Sur le rocher de Cordouan > n l'embouchure de la Gi- 
ronde. 

Élévation G3m. — Porte'e 9 1. * 

N. B. Chaque grand c'clat de ce phare est immédiatement 
précède d'un éclat moins brttlant. Les éclipses ne paraissent 
totates, en- temps ordinaire, qu'au-delà d'une distance de 
3 lieues. 



D KP ARTEMENT 

DE 

LA. GIRONDE. 



( 18 ) 

PHARE PROVISOIRE DE LA POINTE DE GRAVE. 

Feu fixe. 

A l'extrémité N. de la pointe de Grave. 
Ele'vation lS m. — Portée 3 L 

N. B. Un fanal sidéral remplace provisoirement l'appareil 
lenticulaire qui a été démonte, le 23 octobre dernier, pour 

être réinstallé dans «n emplacement moins exposé aux attaques 
de la mer. 



FEU DE PORT DE PAUILLAC. 
[Rive gauche de la Gironde. ] 

Sur l'embarcadère du port. 

Elévation G m. — Portée 3 I. 



DEPAÎÏTEMENT 

DES BASSES- 
PYRÉNÉES. 






PHARE DE BIARRITZ. 

Feu fixe. 

Sur la pointe de Biarritz, au N. 43° 0. de l'église de 

ce village. 

Elévation 35 m. — Portée 2 1. et demie. 



FEU DE PORT DE SOCCOA. 

A l'entrée de Ja baie de Saînt-Jean-de-Luz. , cote O 
Elévation 30 ni. — Portée 3 I. 



( 19 ) 

MEDITERRANEE. 



FEU DE PORT DE PORT-VENDRES. 



DEPARTEMENT 
DES PYRÉNÉES 

Sur le Fort du Fanal, cote -droit de l'entrée du port. orientales. 
Elévation 33 m. — Portée 4 I. 



FEU DE PORT DE LA NOUVELLE. 

A l'extrémité de la jetée de l'ouest, coté gauche de 
l'entrée du chenal. 

Elévation li m. — Portée 3 1. 



DEPARTEMENT 

L'AUDE. 



FEU DE PORT D'AGDE. 

Sur l'extrémité de la jetée de Test, à droite de l'entrée 
du chenal. 

Élévation 9 m. — Portée 3 I. ' 



DÉPAATJÏMENT 
DE 

L'HÉRAULT. 



PHARE DE CETTE. 

Feu jîsce- 

Sur le fort Saint-Louis , à l'extrémité du môle <lu 
moine nom, à. gauche de l'entrée .du port. 
Kîévation 25 m. — Portée 4 I. 



PHARE D'AIGUESMORHES. 

Feu fixe varié par des éclats de 4 en 4 minutes. 

Sur le môle N. O. du Grau-du-Roi, à 170 m. de son 
extrémité, coté, gauche dc> l'entrée du chenal. 
Élévation 18 m. — Portée 5 I. 



D É P A ItTEM E N T 
DU 

c;abu. 



( 20 ) 
département FEU I>E POHT DE BOUC. 

\ DES .BOUCHES 

du RHONE. Sur le fort, à droite de L'entrée des Martigues. 

Élévation 30. m.-?rPpct«e,3..f% et. demie. 



PHARE DE PLANŒIl. 



Peu tournant dont les éclipses se succèdent de demi 

minute- en demi minute* ' 

f . 
Sur le rocher de Plariier, à 2 lieues 'et 2 tiers au 

S. O. de l'entrée du port de Marseille. 

Elévation 40 m. — Porte'e 1 U et demie. 

N. B. En temps ordinaire, Les e'clrpaea de ce phare uc 
paraissent totales qu'au-delà d'une distance de 3 lieues. 



FEU DE PORT DE LA 'CÏÔTÀT. 

Sur le Fort, coté droit de l'entrée du port. 
Élévation 25 m. — Portée 3 1. 



Paris, le 25 février 1830. 

L'Ingénieur en chef Secrétaire de la 

Commission des phares 7 

Signé L. FnESN£i.. 

Vu far le Conseiller d'état Directeur général 
êtes ponts et chaussées et êtes mines , 

Signe BECQUEY, 



© École Nationale. des Ponts et Chaussées 



tete 



ADMINISTRATION GÉNÉRALE 

DES PONTS ET CHAUSSÉES ET DES MINES 



PHARES ET FANAUX 








ESCRIPTIF 






DES 



PHARES ET FANAUX ALLUMÉS SUR LES COTES DE FRANCE 

~ Air 1." janvier 1834K 



OJÏSERVATIOJSS - PBKIJMrX AIRES. 



Les etcvattom Jci feux sont rapportée* « ûSVewi d« r feinW mw * *»*■« 

T .• ■ ■■ c .- » -,.,. tiiMirc marines, nuur des çireiHislîinces almoaplierinuea oixii- 

1*$ »orit*M siiivt indique» aiinraYiiitaiivvinciiK ca iicucs nwnoc», p «*« "~r i 

nains, et en supposant, lolnct-valeur place a 3 iucSto, »™ sw « lw ™ _ 

do I. mer. selo» qui! .Wi *■ ^ttolc fcii de port, d.r* F*™ *i troisième, «lu deua.cmc ou d.. premier ord*. 

B faut cweiHcr toutefois i« ancïcm (tait* cl fiuaaui dW étht trop friMc pour ctr* «perçu* pmpbm famtci de 



l'horizon correspondant 4 leur «Icvatioiv, et dont ou a diêtcrraiiH: 3i portée moyenne d'âpre* divers ni&ultats d'ob- 

KITlfliOML 

Le* aines de vent înJimrires cï-siprês entête rappoitL-cs au méridien vrai de chaque lieu. 

On fera connaître annuellement les divers cliHiigemciu. gui doivent être succcw-ivemeiit introduits dans le svstérnt 
! actuel de &tUînigc des cites de France. 



DORESHM . 

laid .-. 

0.11. *U 

tlid ... 



UOLLOGN* 

BaIK j I/aBSKL 

i)"i;r.M'i.K>. * Ls Toujw. - . . - 
Coin ■ 

I.K TÛI'OK c *...... 



Dr l'i'i - 






LTAOLT 

Saist-Valervesc-C/lux . . . 
Fixasse . . u ........... . 

3.. Mi vr . 

IjS ll.WHE 

i Faiuldaul.. 

lta,nMI "|w^«it 

t)\ n li mi t 

EuftorciitHE 

ïiE Li TOL'QCES 

EuBOL'cuuae 
nr. l'Orne. . . . 

lEA.an.KUK, 

K.mic t Ii.e, Piittii; . . .1 

PB CHtMÈCSCVS. f OttB4jLi:vuxK 

Granvbuu k 

Ca? IWntii , ' 



Final d**j| . . 

FuuL d'amont . 
Fanal 'l'aval. . _ 
Fanal dimpni. , 



PJIMW 

F™ de purt . . . 

Pll\HH, ...... 

Feu rl!e attirée. . 

2 J'en* tir marre 

Feu départ.. . • 
5 feu* de purt. . 
Pkli.BE. ...... 

{•'ru rie iwnrér. . 

Feu iU marte. . 

PiUAR. ...... 

Feu de murer. . 
Feu de ma réf.. 

2 FIMRK4 

Feu de |iait. . . . 
Feu «te port. . . . 
Feu de port.. . . 
Feu de port. . . . 
Feu de marte. . 
Km de pon. . . . 
Fini de port. . . . 
Feu de port. . . . 

Phjiik 

2 lui* de MR., 
Fiu J«* \H>ri . _ , 

Puaut. 

Pu .m., .. . , . . 



MANCHE. 

TmiT de H reujjiwrwrd. — A ?Ô00 mbtnt de la tilt âts jetées r dwtl ralignemenr rfn çrieruÊ", . .. 

Surla Mtodvb jetée de TiSUMî. .... ------ .... - -- 

Tuer centrale de h tille. — A IMO" de la tiH *■ |eate; un peu a Imiest dcïrur alijjmmeni 
Sur le Fort-RoUjc, à rëwtt de rentrée du purl. .-*» 

Installes iar un mi4 élevé à b teïc^lc b pctcc de Toacst . . . ^ 

Çte? rmrd de rcnikuiitînire de la Ondw 

Côté sud de reniuaudiare de b Cii^U, Si li*de dÎMance l'un de fatttrt 

Ktiirrrdcb bai* de U Somme, cote md.. . , - * • »*"" 

Sur la jeter de FoMCfl, à 5-fd* soiï «rKfïlité. - 

Sur la jeteederouesl, h liCcle »n Bsbevîlal 



Saivi -Mvihim - , ..... 
Ile m Ghqix. ...... 

!'Lr i-'ni n . 
Tavniï°Ai< 

ur la I Jim n . 



PlIJLIR . 
PlIVRK, . 



lure (xmuotre. 



LOS. ; 



I.:: Pu in 



11-a t ii.itMF.. 
Jctecchipoit.j 



ÏLK BrTfH. . 
Peur 

Lïvl R\LRJ>E5 .- 

ftAun-ManTix ! 

La llOCHKLLE .......... 

CiiA^&inoK 

Ilh d'Aik 

Ex*orein»s 

H 
%a «li'o^cr. . 



Hova> 

CUHIHÏL'O' % 

Ï*CPCTK DR Gf.AVE 



rMii.i..tc. 

BiAaini-tz 

Soccoav.. ..,-.. ■ - 



Ai. ni . . 

Ccm ,, 

AlGlESMOWTES. 

Boit 

PLATSIta 

La. Çxutat- . . 



PI 

S'ir.aK. . 

TllMIK. 

Ps&Hï. - 

Pn*«e. ,, 

Plurc- i h 
PlH.BR, ..,.,., 

I « fc l^uil.^ , . . 

PiiAai, 

l'V^I- de |'<it 1 

Fe« ileporl 

PlUPE 

Feu de pon 

Feu-dejHifi., _ m 
PlTAHC. ...... 

Phare provikûe 
Feu. de pon»- . . 

PltAIIK 

Peu de port. . . % 



1 . i j j :t 
Fen de pon. 

F^u de |»rt. 

PH.IIB. ..■ 

Pdxib. - -- 

Fekl de p»*t- 
Pli Ml K. . - - 
Feu rlç pott. 



S- 



StirlccflpdePAUl/, à une Ireue a Fourti eTe Dieppe 

SurbiitL^dernum^aaa-ricioncAlrèmité. .... -..4..... 

5«irla ieie> du n«d . aM pied de b montagne »!c b Vierge. 

Sur le cap de b l!e»e, kfl3" Iunderaiialrc. — Direction N.N. E. 1* Ao'F- «S.S.ÎK a"âo 

Snr b jetée du nonl, a Sa" de sert «ïrcmiiê ......... - ■■ 

Sui b jetée de L'Hôpital, a reilmoitcN. O. de U ville „ 

Sur le quai lurfd du nouveau Lr-wn.. . . . ....,.- .....-.-..,..,. 

A iVïtremitc nord de la pointe de QuilleUcuf, iur le «|iu[ , 

Cité ouest de l'cmtwucW*. — L** deunfrui %ias Tun par l'autre iT^ucmlcncrér Ju elwnal 

Parlcsdtifirarrealamlmited'«y«creharn..l Gotr0.drrn>iliouc1itaK f l I lM"l > KJD4eraQTre.*DîmiîoaiN.M*B.elS.«4*0. 

pur l'eyliîe cTOyesireham ) Ces deus leUE rut l'un par leOlie indiquent rentrée dte chenal. 

Sut b pouitede GatteWJfr, b 4 Kewi 1/î à l'est de Cwerijoiirg 

Sw ne Fort-ltoytJ, nitireasld» l*r*t!e,ii 1-P* L'niide l'auîr- 

Sar le futt de Quer^neiïtie, i-ntrée MBHt «fe K radî- 

S„rM!urdc 0r»imne.^r>D-^ftJO.N.0,deljeleVidu f O.t......... 

Stir b cap Frélirl -*• «.•"■' 

OCÉAN, 



...... 



Fis». 
Fixe. 



Tournant. • Ëctipiti dt minute et IjS en minute et S/?. 
tue........ ..; 



F«es. 



en mr , 



F«*.. 

Ram 

nu. . 



reu sur? 

Ftu ittjt ricitf. 



Fixe , 

Tcunu ■!■ ^ "'''*'* J " M efêrfe/rl /iV-.T/, 'n.!', j..v.:.n^. i */ 

| Je reproduisent njirr s un intervalle de 7 3" 

Tournant, — i Eclipses de $ûen $0 seconde* , , . 

FSh , 

Fiie lf 

Fi*cs .,,.,..._ t , , . 

Fhw. ..♦n-*....i-. 

Fi« 

litt.. , , 

B» , , 

Fixe 



■¥ 1 i # * 



ibcyaiav^i 



Fixe T 

■ '*^' ■— *•••■•>■.•••••■•■• •■•■.. . . . ■ . * i ■ ■ r 

Fï» ..t..*,.**-. 

Hw- i 

Fines ..,..,.. ,.,,...... 

Fi» 

Piie......... 






Jwir la pointe îî, K- de I "c. ....•.■■•■■ ..- ■ ■ . »r. . . ■ .■»■■■■ 

Stirb pointe eIeft.iint-Ma1.lftifU, lî l;eu« 1/3- à l'ouest t^: l'entreedu (LwleJ dcHirst. . . 

gur II- fuit de 'a Cjulc,a b |H»iirte est^telde. ....... , - - . . . ., -,.,,.. ■ 

Sur le rocher do Pour, à S milles purins et t/l à LO.dfli pointe .lu Cruûae 

. . „ . . j Ij lourd'avol, dite tTAfavîtion , est Mïureà | lieue au S. 

Ccene^l de FcmlK^urr^ ^ deux louraie.it à IB30" rune de I antre. - ttirertiori 

Sur b poime 8. O.de l;!e du Pilleras 1 «eilleseï dnnidela |K.iiite N. O. île S 'ile d^ Noirnwauief , 

Sur I* biinede PHitr-Fuule r â 1 "WO" ck- la pointe N.O- de Tite. 

9«r laquad de b Chaume, cote oucu du* rentrée du p*jrt.jI^(cudcU r ttrei'U (Bïle Ttuckb CImhiuîc donne 3a dirertfondu grand 

jatir^a letrde b graihlc j<-t. : c, eôlê est drVeiuaoedu ptirtJ cltend. , , '- - - - ... ... . 

gurb pointe N. O.de nu de IW - - - ■ **■•■ - ■ ■ *• - 

\\eiU \\é. — Sur Tanylr «Hlaiit de blnrbeite, con ; gnuchedel entrée du [tort deSiiiii-Marrin.. r 

X 1 4" h l'est de 1 1 tow de- b a>n:emc, coti gauche de IVntree du port - - 

Sur fa point* N. O. dt l'ïU- dOiàrott -■-►■»-*■*•.*-•■.■ 

jiir le Fuit, à b pointi-athl dcl'Hc ». ■■■*••*■»•*• ^. ...... . 

ftjtir U pointe dite itwCorps-tMîartfr, à MO"" de b tête de b jvlëe ,..,..... - * ^. . 

Htii le rucher île Coiduua» ..... .... ,..,,, * r , * ................. ......-■-'■•■■'•*' 

. A LValrénjiifé n«nl de |.i p^fnte île Grave. ...... * ...*"■* - - ■ • ■ * ' 

Kui re-.nl ■ire.-tfc'fc «lu \nnt , ri** ^auclir uVb tïirundr. . » ■ 

l*oiiiiede Bbrnlz, ^u N. 13' <I, de V relise de ec willage ...,..-.. 

A rentrée de U baie de Suii'-JivmJi-E^jij roté-OUeit ...,i,,.....,.,.,,. ,,,,.,,."■""" 



Tounvsi. — Éclipses tle 9 min, tf4 en ? min. fjtti - 






Piw. 



Tuuinani. — FeUfiet de fûOeit ffW*ftW<f<t 

Fisc J 

lournanl — Fef(pt< 4 4 / r m / nH ^ <ff prwiirc 

5> O. «le Ic^tise de SÛ^hiaalK. — j FaM u 

Fru tisç vané par d* r^Uu r/i- ^j|d wr»Nfe« . 

t" f" - - 

rue..,,,. 

Fine.. 

T*rtirn*nt. ./i/^w, j r m f ttMr ^ ,„ Hiab »^ 

lïtc. ..,,.. 

Fiie 

R»,. ....... 

fia*. 

ïï«.. 



Toumartt. — £r.i* 
m 



ifj deTtoîaitte csê minutr. 



WKD1TERRANÉE. 



Sm le Fort da F» ml, coté JmuTjfc ÏVnrTccdupcrt. ■•.■......«..,.. tl 

?m h tête de b jeire de r<jueal , cOîé j^auche de feniTée du chenal 

Sur b Itf te de b jetée de l"e»l , côté droit de fenirër «Irt ehcn^I , 

Sur h Pàn4MiaVL«if i côîé gaoelw de reiuree du poet ( . , . . 

B«r le ntf,]t K. t >. du Crau -du-Roi , à l 70" de son »inânH.c 

Sur lr Imt. cote drnitclr l'entrée des MartÇuC*. ---"■■... .... 

Sur le rocher de Pbmer, à 2 Ifcue» */3 au S, O. de k'entrée du pon fc Jjj^cjSlc 
Surit Foil, coté droit de l'entrée du port ,...,,.. b 



r iw. 

l.v.. 

Fin-, 



Vhr. ..... 

à%a--.-. 



I I . 
Fi\". 



l^u.fixe\*riêp« V I ^ c l J ,tït/c * «■ * ■"*■(« 

Fiw * - 

T. i mut. — Fçfijtifi de ff? minute, en //? minute 

Fiae.. ..... 



25- 

7 i 

39 
1C. 
Il, 
IC. 
10. 
r#. 
». 

11. 

03. 
9. 
». 
136. 
7. 
10. 
». 
8. 

fi - 

ta. 
19. 

ss. 

57. 
St. 

1Ï. 
■17. 

7&. 



3A. 
I l. 

9 

îi, 
ta 

30 
40 
S* 



Le présent Tableau dre*f» pur Plngàrienr en chef Spcretaïrc Je ïa Conimisaîon des Pliures. 
Paris, le lC Février Ifl-ÏO. .%«* L. FUESNEL, 

^v prip fe Conseiller d'c'tat Directeur générai des ponts et chauffa* ei ^ e9 w" 1 *** 
Paris, le M Parier i»a&. gî ^ pECQUEV. 



•■' I " Kl 
17M ■ !;■ I. 



a' 
3 

7. 



fjfï- 

l/î. 



1/3. 



f. 
3. 

ft 1/ï. 

7. 

a. 

3 
3 

i. 

3. 

3. 

3. 

4. 

4 1/3. 

3. 

3. 

6. 



^1 . 


6. 


M. 


fi. 


47. 


4- 


37. 


9 1/î. 


34. 


fi. 


30. 


5 1/3 


33. 


O l/i. 


30. 


*, 


3&. 


*. 


7. 


S. 


30. 


G. 


IS- 


S. 


14. 


•(. 


31 . 


a. 


17. 


a. 


i i . 


3. 


«3. 


. 


IB. 


3 . 


6. 


3. 


35. 


S 1/2. 


30, 


3. 



4. 

3. 

3. 

4. 

3. 

3 

T 

3. 



l/i. 
'/*■ 



; 



A PARIS, DE L'LMPKISIERIE ROYALE. — Mars 1830. 

© École Nationale des Ponts et Chaussées